mercredi 20 janvier 2016

Auto-tamponneuse.



Les belles festonneuses du tampographe.
Soyons honnête, c'est chiant à fabriquer, mais bon, j'avais envie d'essayer d'en refaire.
J'avais bricolé une chose similaire dans les années 2000, avec de pieds de lit pour faire les cylindres, et des gommes gravées à la main pour imprimer un motif de crânes sanguinolents. Quand je sais pas quoi dessiner je dessine un crâne sanguinolent. Ça ne marchait pas très bien. En outre, comme les gommes étaient trop épaisses, je les avais émincées avec une trancheuse à jambon. Ça reste un des points d'orgue de ma vie de tampographe, avec le jour où je me suis moulé les oreilles.
J'ai donc acheté des rouleaux de caoutchouc, qui se sont révélés être en polyuréthane quand j'ai commencé à les graver, et j'ai bricolé ma graveuse pour pouvoir travailler sur ces cylindres.
Ça marche bien, mais le polyuréthane suinte un truc poisseux quand on le grave au laser, qui ne me dit rien qui vaille. C'est pas loin d'être un déchet toxique mais c'est marrant à faire.