vendredi 9 février 2018

Ghost adventures



Je termine cette plaque d'yeux en caoutchouc, pour imprimer du papier peint qui décorera ma chambre d'amis, du moins quand j'aurai des amis.
Les rares amis que j’ai encore sont partis vivre loin de Paris, ou meurent, ou sont devenus un peu cons. Je préfère les amis morts. Ils ne m’en veulent pas si je ne leur souhaite pas une bonne année, si je n'appelle jamais pour prendre de leurs nouvelles et si je ne m’intéresse pas plus que ça à leurs enfants ou à leur travail. J'épingle leurs photos aux murs de la galerie, leurs visages commencent d’ailleurs à se faire un peu plus nombreux. Ils me suivent du coin de l'œil tandis que j’installe les tampons pour l’ouverture de demain.
Mes amis encore vivants sont partis loin, la plupart du temps pour aller se faire chier à Bordeaux, ce qui est en soi une autre forme de départ pour l’au delà, un purgatoire éternel avec rues piétonnes de merde, punks à chiens, maisons basses avec jardins et week-end sur le bassin d’Arcachon. Je ne m’expliquerai jamais l’attraction vénéneuse qu’exerce Bordeaux sur des parisiens que je pensais jusque là sains d’esprit.
Restent les amis devenus un peu cons, avec lesquels on peut échanger des silences gênés en fin de repas, tandis qu’on attend l’addition qu’on partagera en deux. Je les quitte avec la désagréable impression qu’ils me trouvent un peu con moi aussi.

A part ça la galerie tampographique sera ouverte demain samedi de 11h à 19h, 4 rue du Repos, à Paris XXème.